AccueilActualités9 MILLIARDS DE FRANCS CFA POUR L’INTEGRATION ET L'HARMONISATION DES POLITIQUES AGRICOLES NATIONALES

Actualités

9 MILLIARDS DE FRANCS CFA POUR L’INTEGRATION ET L'HARMONISATION DES POLITIQUES AGRICOLES NATIONALES

Le Secrétaire général adjoint du Ministère de l'Agriculture et de l’Elevage, M. Saïdou Abouba a présidé le 5 septembre 2017 à Niamey, la première session ordinaire du Comité de pilotage du Financement Additionnel du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO/WAAPP-Niger). 

La cérémonie s’est déroulée en présence du Secrétaire général du Haut-Commissariat à l’Initiative 3N, et de plusieurs responsables d’institutions partenaires du projet présents et ceux de l'intérieur du pays.

Le Financement Additionnel du PPAAO/WAAPP1C Niger, d'un montant de  neuf (9) milliards de Francs CFA signé le 13 mars dernier a été mis en vigueur le 28 juin 2017. Ce financement est une réponse positive de la Banque Mondiale à une requête du gouvernement du Niger. C’est dire qu’au regard des résultats pertinents obtenus durant la 1ère phase du PPAAO-Niger, le Gouvernement de la 7èmeRépublique a jugé utile et nécessaire de consolider ces acquis et de mettre à échelle les technologies les plus pertinentes générées tant au Niger que dans les autres pays du PPAAO/WAAPP a dit le Secrétaire Général Adjoint du Ministère de l'Agriculture et de l’Elevage. Selon M. Saïdou Abouba, le Financement Additionnel garde les mêmes composantes que la 1ère phase et la même zone d’intervention. Il repose sur l'intégration et l'harmonisation des politiques agricoles nationales d'une part et d'autre part l'établissement de liens étroits entre la recherche, la vulgarisation, les producteurs et les opérateurs privés. Autres priorités du FA, c’est de faire passer le Centre National de Spécialisation en Elevage (CNS-EL) en Centre Régional d'Excellence en Elevage (CRE-EL), de mettre à l'échelle les technologies du PPAAO au niveau national et régional, ou encore de renforcer les maillons de production, de transformation et de commercialisation des produits agricoles au niveau des différentes filières à haut rendement économique.

Il a également saisit cette occasion pour rappeler quelques réalisations de la première phase du PPAAO-Niger qui s'est par ailleurs illustré par la construction de plusieurs infrastructures que sont le Laboratoire I2 au profit du Labocel, des salles de cours et un bloc administratif pour le Master en Production Animale de la Faculté d'Agronomie de l'Université Abdou Moumouni, la construction d'un magasin de stockage d'aliments bétail pour la FA de l'Université Abdou Moumouni, un complexe salles de cours et d'hébergement au CSMB de Toukounouss pour la formation des jeunes éleveurs, la réhabilitation du Centre Agro-écologique de Winditan, la réhabilitation de la chèvrerie et de l’étable pour Kouris de la Faculté d'Agronomie.

Tous ces acquis a-t-il ajouté seront renforcés par d’autres travaux de construction des infrastructures et l'équipement des laboratoires, la fourniture des semences végétales et engrais, la fertilisation des sols et la gestion durable des terres, la promotion de la filière riz local et l'appui aux filières et à la production de semences certifiées végétales.  « Ce Plan de Travail et Budget Annuel 2017, le premier du ‘’Financement Additionnel’’ du PPAAO 1C-Niger est tout particulier parce qu'il se tient à 4 mois de la fin de l'année. Il faut donc aller vite, très vite même, mais bien » a conclu le Secrétaire général adjoint du Ministère de l'Agriculture et de l’Elevage.

La coordonnatrice du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO/WAAPP-Niger), Mme Mariama Altiné a, pour sa part, indiqué que  le projet reste articulé autour des 4 composantes qui ont été renforcées par la prise en compte de questions émergeantes. Ces composantes sont les conditions propices pour la coopération sous régionale relativement à la production, la diffusion et l'adoption de technologies agricoles ; le renforcement des centres nationaux de   spécialisation ; l’appui à la création, la diffusion et l'adoption de la technologie axée sur la demande ; la coordination, gestion, suivi et évaluation du projet. « Nous nous engageons également à maintenir la dynamique de coopération régionale à travers les échanges des technologies entre pays PPAAO. Nous allons aussi impliquer fortement les organisations des producteurs et le secteur privé dans la mise en œuvre du Financement Additionnel mais aussi à promouvoir le contrôle citoyen avec une implication effective de la société civile », a précisé Mme Mariama Altiné.

DR/ONEP

Mot du Coordonnateur

Dr. DAN-JIMO BAÏNA Coordonnateur

coraf

Ecowas

Traffic des visites sur le site

6.png4.png4.png1.png1.png
Today67
Yesterday104
This week67
This month2548
Total64411

Who Is Online

5
Online

MONPMUTCE_JULY+0000RJULY_SHORTPMUTC_0C2
Go to top