AccueilActualitésLa promotion de la technologie hermétique du sac PICS pour une meilleure valorisation des productions agricoles au Niger

Actualités

La promotion de la technologie hermétique du sac PICS pour une meilleure valorisation des productions agricoles au Niger

La technologie hermétique de stockage des produits agricoles a été mise au point, il y a une trentaine d’années par le Professeur Larry Murdock de l’Université Purdue des USA.

Suite aux contraintes de stockage du niébé notée en Afrique sahélienne, le projet PICS sur le stockage amélioré des cultures a été mis en œuvre à partir de 2007 avec un financement de la fondation Bill et Melinda Gate. Le Niger est un des pays pionniers qui a contribué à la mise au point de la technologie et aussi à la recherche d’accompagnement.

Après 9 ans d’activité, le programme qui est axé sur la vulgarisation de la technologie hermétique sans pesticide du triple ensachage a concerné plus de 30 000 villages en Afrique de l’Ouest, de l’Est, du Centre et aussi en Asie. L’implication du secteur privé a permis la vente de plus de 12 millions de sacs PICS à travers le monde.

La Recherche d’accompagnement a été productive, car il est démontré que le sac PICS initialement conçu pour la conservation du niébé, convient aussi pour le stockage de 11 autres cultures alimentaires. Plus d’une quarantaine d’articles et de document techniques ont été publiés principalement par les équipes de recherche mises en place dans les différents pays du projet.

En Afrique au sud du Sahara, les pertes post-récoltes concernent plus de 50% de la production, mais à travers le projet PICS et ses partenaires, une solution durable est en train d’être mise en œuvre. Au Niger, malgré les faibles rendements des cultures principales, le problème de stockage persiste. Le niébé qui est l’une des cultures de rente les importantes subit des pertes considérables, lors de la phase de stockage. Un réseau de distributeurs des sacs PICS a été mis en place depuis 2008, mais ce réseau se heurte à un certain nombre de contraintes.  

Il s’agit maintenant de réfléchir profondément sur : 1) Les possibilités de mise à l’échelle de la technologie du sac PICS ; 2) l’émergence d’un réseau privé durable de distribution de la technologie et 3) La valorisation des productions agricoles nigériennes.

Dr. Boukary Baoua IBRAHIM et M. Laouali Amadou

Mot du Coordonnateur

Gouro

Pr. Abdoulaye Soumana GOURO

coraf

Ecowas

BM

Traffic des visites sur le site

3.png7.png1.png6.png2.png
Today49
Yesterday69
This week335
This month1182
Total37162

Who Is Online

1
Online

FRIPMUTCE_AUGUST+0000RAUGUST_SHORTPMUTC_0C2
Go to top