AccueilActualitésINTERVIEW DU DR. MAHAMADOU SALEY, CONSEILLER TECHNIQUE DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ELEVAGE

Actualités

INTERVIEW DU DR. MAHAMADOU SALEY, CONSEILLER TECHNIQUE DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ELEVAGE

Du 2 au 12 mai 2016, s’est déroulée la Xème mission conjointe Gouvernement du Niger /Banque Mondiale d’appui à la mise en œuvre des activités du PPAAO/WAAPP-Niger. Après une série de réunions avec les cadres techniques chargés de la mise en œuvre des activités, les membres de la mission ont effectué plusieurs visites de terrain dans les régions de Dosso, Tahoua et Maradi et dans la Communauté Urbaine de Niamey. Voici l’interview du Dr. Mahamadou Saley, Conseiller Technique du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage. Il est le chef de mission de la partie gouvernementale.

 

Question : Dr Mahamadou Saley, bonsoir et merci d’accepter de répondre à nos questions. Vous venez d’effectuer une mission conjointe Gouvernement/Banque Mondiale d’appui à la mise des activités du PPAAO. Quels sont les sentiments qui vous animent ?

Réponse : Il s’agissait pour le Gouvernement et la Banque Mondiale d’apprécier les activités et les progrès réalisés, les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des activités du PPAAO-Niger afin d’y apporter les mesures correctives nécessaires. L’agenda de la mission nous a permis d’effectuer une série de visite de terrains et de tenir des réunions avec les porteurs des projets compétitifs et commissionnés financés par le PPAAO-Niger.

Nous nous sommes rendus à Doutchi pour visiter les réalisations du PPAAO au profit de la plateforme lait de la région de Dosso. A Konni ou nous avons eu une séance de travail avec le préfet avant de rencontrer les membres des coopératives de Konni I et II qui ont bénéficié de l’appui et de l’encadrement du projet pendant 5ans dans le domaine de la production des semences,

A Maradi nous nous sommes intéressés à l’opération repeuplement du Centre de Multiplication de Bétail de Fako Nord Dakoro en zébus Bororo, à la ferme Semencière Amaté (Amaté), au Centre Caprins qui a reçu des appuis multiformes du PPAAO avec la réalisation d’un forage solaire équipé d’un château d’eau, au groupement féminin de Danja dans le département de Madarounfa dont les membres ont bénéficié des kits volailles diffusés par le projet et au CERRA de Maradi ou nous avons tenu une réunion de travail avec les porteurs des projets compétitifs de la région.

De retour à Niamey, nous avons pu visiter les différentes infrastructures construites et les équipements acquis par le PPAAO au profit des structures membres du CNS-El.

Au terme de toutes ces visites, c’est un sentiment de satisfaction générale qui m’anime par rapport à ce que nous avons vu, ce que nous avons entendu et des dispositions prises pour que ces grands chantiers puissent s’achever dans les meilleures conditions. Je suis d’autant plus satisfait que le PPAAO est un projet qui appuie la formation des cadres, la recherche. A cela s’ajoutent des travaux d’extension du Laboratoire d’insémination artificielle, la création du Master en production animale accompagnées des infrastructures de formations. C’est salutaire pour notre jeunesse et celle de la sous région car le savoir et le savoir faire détermineront le destin des peuples du 21 ème siècle.

Ce que nous avons vu et constaté sur le terrain va certainement permettre à notre pays d’augmenter la productivité agricole. Je sais qu’il y a des difficultés liées à la bonne marche de certains équipements nouvellement acquis à grand frais et mis en place au niveau de notre Laboratoire Central. Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a eu à visiter cet établissement dès sa prise de fonction. Il a pris des engagements, mais nous nous ferons le devoir de lui faire le compte rendu de ce que nous avons vu afin que ces équipements acquis à grand frais soient fonctionnels afin que les récurrents problèmes de disponibilité de vaccins soient une histoire passée. Il y va de la viabilité du LABOCEL car la demande en vaccin se chiffre à près de un milliard de FCFA commandé ces dernières années de l’extérieur. Avec de tels équipements le Niger est à mesure de satisfaire sa demande en vaccin et couvrir les besoins de la sous région. Enfin les travaux de construction du laboratoire de fabrication du vaccin aviaire destiné à la lutte contre la maladie de Newcastle sont au stade de finition.

Je vous remercie.

Mot du Coordonnateur

Gouro

Pr. Abdoulaye Soumana GOURO

coraf

Ecowas

BM

Traffic des visites sur le site

3.png5.png6.png2.png9.png
Today22
Yesterday62
This week84
This month1291
Total35629

Who Is Online

1
Online

TUEAMUTCE_JULY+0000RJULY_SHORTAMUTC_0C2
Go to top